32 rue de la Gare 57160 Moulins-les-Metz fabrice.wagner2@gmail.com Tel : 06 03 10 13 54

« Crises…et opportunités ? », petite réflexion sur l’instant

homme respirant en plein nature sous un beau soleil

La difficulté de notre époque au service de la transformation

La crise… ce mot est omniprésent en ce début de siècle et en cette année 2012 annoncée « fin du monde » par certains qui l’ imaginent inéluctable, catastrophique…

Or depuis l’aube des temps, les crises à l’échelle de la planète, d’un continent, d’un pays, d’une société, d’une communauté, d’un groupe, d’une famille, d’un couple, d’un individu, ont jalonné l’évolution de l’homme et du système qui l’entoure.

Ne seraient-ce pas elles, justement, qui favorisent, qui boostent et obligent l’homme à se poser les questions essentielles  qui feront naître la lumière dans ces périodes ténébreuses ?

Car toutes ces crises, quelle que soit l’échelle de leurs manifestations, du cosmique à l’humain, sont des porteuses de lumières, dont le but premier, après la phase nécessaire d’éclatement et de libération d’énergie, est d’ouvrir le chemin de notre évolution.

De l’opportunité au coeur de la crise

Qui d’entre-nous n’est pas passé, une ou plusieurs fois dans sa vie, par des périodes de crise ? Elles correspondent souvent à des  phases de réflexion, de prise de décisions et d’initiatives.

Il y a avant la crise. On la voit souvent venir. La tension monte. Les rapports de force s’intensifient, avec soi, avec les autres. Les signes avant coureurs se multiplient. En général on ne fait rien, on laisse venir. On « rentre la tête » en se disant que ça passera, que l’on verra bien.

Il y a pendant la crise avec son cortège d’incompréhensions et d’injustices. La période où l’on cherche des coupables : forcément les autres ! Puis, petit à petit la réflexion vient, et comme dans un miroir, l’image qui nous apparaît c’est nous-mêmes. Alors tout devient possible et les vraies solutions voient le jour, comme la lumière au bout du tunnel, comme une nouvelle naissance après une période de mort.

Et il y a après la crise où tout est à construire. Il faut alors se donner les moyens de changer en profondeur, de lâcher les vieux habits, les vieilles habitudes et apprendre à faire et penser autrement.

Il est temps alors de se sentir libre et responsable d’agir et de vivre avec confiance en l’avenir sur le chemin de notre humanité et de notre divinité encore à conquérir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *